Visite Intérieure

Visite Intérieure

Pour les visites individuelles
Du 1er juillet au 31 août, tous les jours sauf le mardi,
de 10h à 12h et de 15h à 18h.

Tarifs
:

– 9 € à partir de 18 ans
– 4 € de 12 ans à 18 ans
– Gratuit jusqu’à 12 ans

Le Vestibule

 

Cette salle des gardes a été aménagée vers 1860 à l’imitation du château de Bussy-Rabutin et les portraits sont ceux de célébrités du XVsiècle au XVIIe siècle. La salle est également décorée des blasons de certaines des familles propriétaires d’Epoisses du Moyen Age jusqu’à nos jours.

 

Salon de Musique
Ce salon a été décoré par la comtesse de Guitaut, née Balivière, qui a également peint le vestibule précédent vers 1860. Pendant des années, couchée sur un échafaudage, elle a peint au pochoir les motifs du plafond après les avoir soigneusement composés en s’inspirant de modèles relevés dans les châteaux de la Loire et dans les environs.

Portrait de Charlotte-Victoire du Champ d’Assaut qui fut mise en prison pendant la Révolution et en sortit au bout de 11 mois grâce à une pétition de tous les habitants d’Epoisses. A son retour elle trouva la moitié du château démoli. Femme énergique, elle entreprit aussitôt de mettre de l’ordre et de rendre le château habitable.

Portrait du Maréchal Soult, artisan de la victoire d’Austerlitz. Sa petite-fille a épousé Athanase de Guitaut.
Chevalet avec copies de lettres d’Henri IV, Louis XIV, Condé, Mme de Sévigné… 

Salle à manger
Cette pièce a été aménagée vers 1850. Les boiseries de chêne sont de style Louis XIV et la tapisserie des Flandres représente l’histoire d’Antoine et de Cléopâtre.
Entre les fenêtres, un portrait de Mme de Sévigné.

 

Grand salon
Ce salon a toujours été la pièce de réception du château et ses murs ont vu passer bien des personnalités : le Grand Condé, Mme de Sévigné, Chateaubriand, et plus récemment la reine d’Angleterre Elizabeth II. Certains meubles n’ont pas bougé depuis le XVIIe siècle, comme la console et le portrait de Louis XIV. Les fauteuils et le canapé en tapisserie du XVIIe siècle ont été commandés par Guillaume de Guitaut (voir Historique).

La décoration des poutres est faite d’après des dessins au pochoir.