Le château d’Époisses et les Ducs de Bourgogne

Au début du 14e siècle, le duc de Bourgogne, Eudes IV, appréciait beaucoup l’intelligence et le dévouement de Guillaume II de Mello, alors seigneur d’Epoisses. Il le chargea de plusieurs missions importantes dont la réconciliation entre lui et le roi Philippe V le Long au sujet de la succession du roi Louis X, frère aîné du roi Philippe V, mort en ne laissant qu’une fille, Jeanne de France, elle-même nièce de … Eudes IV!

Grâce à l’adresse, au tact et à la diplomatie de Guillaume de Mello, tout s’arrangea par un double mariage auquel celui-ci assista: le mariage du duc Eudes IV avec Jeanne de France, fille du roi Philippe V et celui de la fille unique de feu Louis X avec le comte d’Evreux. Le duc de Bourgogne fit plusieurs séjours à Époisses et y revint pour assister aux funérailles de Guillaume de Mello, marquant par ce geste l’amitié qu’il avait eu pour lui.

Le duc Philippe Le Hardi pouvait facilement loger ses invités à Dijon dans ses palais et les beaux hôtels des nobles dijonnais. Les bals, les joutes, les jeux s’y succédaient nuit et jour. Le faste du duc de Bourgogne était célèbre. Comme il était toujours sur les routes, couchant rarement deux nuits consécutives dans le même lieu, il advint qu’il souhaita honorer Époisses de sa visite le 11 janvier 1377, pour dîner et coucher. La table devait être dressée dans une des grandes salles de l’aile nord. Mais la cuisine étant alors dans l’aile sud, une véritable procession de serviteurs traversa la cour avec d’énormes plats de viande. En ce mois de janvier peut-être enneigé et sûrement glacial, on peut se demander comment on logeait dans la vieille forteresse cette foule de seigneurs et de dames qui accompagnait toujours le duc et la duchesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *